top of page

Pouvez-vous Choisir Jesus?


Par Pam Sheppard, Elisabeth Palsy, translator

Une part importante de la phrase “ Je choisis Jésus” que disent souvent les fidèles dans les églises est “d’inviter Jésus dans notre coeur”.

Quiconque connaît un minimum ce qu’est le kundalini yoga et ce que sont les 7 chakras sait que chaque être humain a 7 portes spirituelles dans son corps. Des pratiques comme le yoga, la méditation, l’hypnose, les incantations et même le parler en langues plongent le fidèle dans ce qu’on appelle un état de conscience altéré. En y entrant de manière assez profonde, les portes spirituelles ou chakras finissent par s’ouvrir, l’une après l’autre. J’ajouterai également le fait de tomber en extase par l’esprit (voir slain in the spirit), le saint rire, le danser dans l’esprit (ou holy dance), crier ou courir dans l’église et balancer sa tête d’avant en arrière comme pratiques agitant l’esprit du kundalini et ouvrant les 7 chakras.

Ces chakras sont en réalité des portes pour des dieux Hindous, ou plutôt les principautés et puissances dont parle la Bible. Chacune de ces entités gardent un des 7 portails. Au niveau de la couronne, c’est le dieu Shiva, le troisième oeil ou le front c’est Hakini, la gorge c’est Savashiva, le nombril c’est Bahni, les organes sexuels ce sont Vishnu et Rakeeni, l’anus c’est Brahma, et le coeur c’est Isha.

Etant donné qu’il n’est suggéré nulle part dans la Bible d’inviter Jésus dans son cœur, l’ange déchu Isha, serviteur de Jésus Sananda Immanuel, le Faux Jésus, est celui qui répond aux fidèles inconscients de qui ils appellent. Et c’est ainsi que Isha ouvre le portail du cœur du croyant et que des démons religieux entrent et viennent s’installer.

Comment je le sais, vous demandez-vous ?

Et bien, depuis 2002, je conduis des délivrances pour des chrétiens qui ont eu une fausse conversion en “invitant Jésus dans leur coeur et dans leur vie”. Ils étaient tous, sans exception, démoniaques à différents degrés. Certains sont incapables de connaître la tristesse selon Dieu qui produit la repentance (2 Corinthiens 7, 10), d’autres ne croient pas en la résurrection dans la chair du Seigneur, d’autres encore sont très légalistes et compulsifs dans leur pratique religieuse sans porter aucun fruit véritable pour Christ, et bien d’autres encore sont dans des situations plus handicapantes : ils entendent des voix accusatrices et de condamnation, ont des manifestations physiques de démons, des insomnies, des moments de dépersonnalisation, des paralysies du sommeil fréquentes, des pensées blasphématoires, suicidaires, des démons utilisant leur corps pour parler ou bouger des objets, et même des orgasmes spontanés d’origine démoniaque.

Qu’ont-ils tous en commun ? Ils ont, tous, répété la “prière du pécheur” (ou la prière du cœur selon les dénominations) à la fin d’un sermon télévisé ou radio, en lisant un tract ou bien ils sont allés au pied de l’autel pour “accepter Jésus”. La plupart parlaient aussi en langues mais pas tous. Certains viennent des dénominations principales mais aussi du mouvement Word of Faith ou des églises pentecôtistes-charismatiques. Ceux qui ont répété “Jésus, Jésus, Jésus” dans les églises pentecôtistes et ceux qui ont reçu une imposition des mains dans les églises charismatiques ou dans les ministères de délivrance sont dans un état bien pire par rapport aux autres. En particulier ceux qui sont allés de ministère de délivrance en ministère de délivrance.

Quelle est alors la solution ? L’invitation au Faux Jésus ayant été faite par le libre arbitre du croyant, celui-ci doit être fortifiée en rejetant les erreurs et mensonges appris, premièrement, en abandonnant les habitudes de passivité, deuxièmement, en recevant la Vérité, troisièmement, et enfin en rejetant Sananda et en révoquant l’invitation faite. Dans la plupart des cas, le démon religieux qui est entré dans la porte du cœur par l’autorité d’Isha doit être expulsé.

Vous avez besoin d’aide à ce sujet ? Elle est disponible ici. Envoyez-nous un email à psmontheweb@yahoo.com.

Hits: 265

1 view0 comments

Comments


bottom of page